La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Aneth, céleri, câpres... des aphrodisiaques intemporels

Posté le 04/05/2014

 Les Russes considèrent l’aneth comme un puissant aphrodisiaque et on raconte que toutes les femmes qui voulaient séduire Raspoutine mettaient des graines d'aneth dans leur bain.


Dans les pays du Sud, un vieux proverbe dit " Quand la câpre n'agit plus, l'homme doit renoncer à Vénus ". Pour profiter de ses vertus, on conseillait de boire de la racine séchée en infusion avec du miel.

La réputation d'aphrodisiaque qu’on attribue au céleri n’est pas récente non plus ! " Le céleri rend vigueur aux vieux maris ", disait-on! Même Nostradamus disait qu’il est bon pour les 2 sexes ! Dans nos campagnes, le vin de céleri, obtenu en faisant macérer dans un bon vin blanc une tête de céleri broyée avec du sucre n'avait pas qu'une réputation de diurétique, les messieurs y avaient volontiers recours comme "remontant", pour trouver une seconde jeunesse.
Et bien sûr, Madame de Pompadour que le roi considérait " froide comme une macreuse ", se faisait servir au déjeuner un potage de céleri, une poignée de truffes et du chocolat à l'ambre et à la vanille dans l'espoir de combattre sa frigidité . Casanova n'avait certes pas le même problème, mais il paraît qu’il avait recours aux mêmes recettes!